Je n’ai pas à
Chercher dans l'obscur silence
Les raisons
De cet étrange dessin,
Les pas que j’ai suivis,
Le chemin qui m’a mené jusqu’ici

Elle est près de moi
Elle dort dans mon lit
Celle qui a tracé le chemin de ma vie

La course suivie de mon rêve
La route que je poursuis sans cesse
Et que je ne cesse de racoler

Jamais je ne me lèverai sans elle
Jamais je n’irai plus sans elle
Vers ce chemin de la Vie 

~*~

Toi qui dors dans mon lit
Depuis les jours du premier amour
Toi qui rêve
Et qui me vis
Toi qui me poursuis
Loin au-delà des premiers regards
Et qui au fond des cieux
A trouvé l’âme qui te sourit

Toi qui me rêves
Et me refond
Dans le sillage de tes couleurs
Toi qui sans-abri
Va dans le gouffre des temps
Réclamer que naissent ces soleils
Qui sommeillent au fond de moi

Toi qui m’as aimé dans la lumière
Et tissé en filament d’or
Les images de mes devenirs

Toi sur qui je veille
Comme une flamme chancelante
Comme la rose d’aurore
La fleur éperdue
Qui dans le vent des mondes vacille
Opale diaphane
Qui dans un battement de cils
À forgé pour moi l’univers...

Pour après tant d’ébats
S’endormir sur mon épaule
Me laissant la quête à courir

Toi qui dans mes bras
M’a mené d’où je suis
Au bout de moi-même
Voilà que je te raccompagne
Du milieu de mon cœur
À ce lieu ou ensemble
Nous avons chevauché les ères

Dors
Là-bas dans les gouffres
Je veille
Et mes soleils
S’ouvrant sur des horizons sans noms
Montent en garnison
Pour protéger sur tes langes…

Dors
Je souris
En veillant sur le destin
Qu’a créé pour moi la rose
Depuis ces premiers matins d’amour

Non je n’ai pas à
Chercher
Les raisons
De cet étrange dessin
Celle qui dort dans mes bras
A créé pour moi un monde
Un sourire
Et cent mille soleils
Venus à notre rencontre
Depuis les routes de son rêve…

Dors…
Enfermée
Dans mes bras
Je t’abrite
Toi le destin
Qui sur moi veille…



Yves Drolet©
17 octobre 2005




Création Ode©
Photo et digitalisation Ode©


~ Retour à Poésies Détachées ~

~~ Retour à Dans l'Univers Imaginaire de Ode ~~

~~~ Page Index ~~~