Ô cruelle vie qui m'offre
Un amour naissant et désirable,
Revêtu d’inaccessible,
Bloqué par une barrière
De monts et d’océans.


L’amour, à jamais envoûteur,
D’une tirade ou d’un vers,
Interpelle les cœurs créateurs
Au-delà de toute voie lactée.


Par delà les âges,
Par-dessus les frontières,
Mon cœur s’est envolé,
Captivé par les effluves de ton âme.


Quel dieu oserait désunir
Deux cœurs aimantés ?
Même Jupiter ne saurait séparer
Un tel amour forgé par Eros.


Les ronces et les abîmes,
Tous les pièges tendus
Par de nuisibles génies
S’écrouleront sous l’oracle
D’un avenir désiré.


Nous serons invincibles
Si notre bouclier est la beauté,
Si le fer de notre lance est l’amour,
Si notre épée est le verbe aimer.


Soyons semence du futur,
Poésie des jours à venir,
Soyons symbole
De l’unique essentiel…


Sublime comme Vénus,
Ardent comme Apollon,
Soyons forts comme Achille.
Et qu’importe si l’amour
Est à jamais notre talon...





                                                                          © Jean Dornac
                                                                      Paris, le 15 mars 2010





 



 

 


Création Ode©

Illustration en titre :  « Les Roses de Éros »  infographie de Ode© sur une œuvre de Black©


~ Retour à Poésies Détachées ~

~~ Retour à Dans l'Univers Imaginaire de Ode ~~

~~~ Page Index ~~~

~~~~ « Archéologie Imaginaire » ~~~~
Œuvres plastiques de Ode