Le beau temps, la pluie
Le soleil, le temps gris

Cocktail monotone

~*~

Tes longs silences
Ces heures sans dormir
Tu deviens l'exilé de ton corps
Et pourtant, le bonheur semble gagner tes lèvres
Malgré l'oiseau noir qui s'attarde sans fin
Sur les plages de ton destin

~*~

Tu es de tous les courages
Dans la lumière de l'achèvement du jour
Dans les ombres lunaires de la nuit

~*~

Il y a tant de fleurs
Tant d'oiseaux
Tant de plaines et de fleuves
Que tu n'ais vus encor
Mais toutes, tous, savent ton nom
Te donnent rendez-vous au tournant du chemin

~*~

Et les envolées du vent
Emporteront tes pas
Dans les charpentes des délices
La rivière conduira ta vie
Entre les galets et le jeu des branches
Ton cœur touchera l'amour aux frontières du don

Cocktail des réjouissances

~*~

Ode
17 mai 2005




~ Retour à Mots Bleus ~

~~ Retour à Dans l'Univers Imaginaire de Ode ~~

~~~ Page Index ~~~


Création de la page par Ode©

Photo en titre : « Marée montante à Des Aulnaies » de Ode ©