Petit matin gris
Sous la pluie bienfaisante et
Chaude de mai


Le jardin fleuri
Sourit
D'être détrempé


Luxuriante nature
Ravissement de l'âme


Et moi, j'emplis mes yeux
De tant de Beauté !


Petit matin-silence
Je n'entends que la pluie tomber
Et je pars dans mes rêveries
Dans mes petits matins d'enfance


~§~


Je me levais
Faisais silence
La maison dormait
M'habillais et partais pour la messe
Le prétexte,
Aller au parc sans que rien n'y paraisse


Je revois le parc où je passais
M'arrêtais tous les matins
Tôt
Il faisait chaud dans la journée
Mais à cette heure bénie
Il y avait la brume fraîche
De la nuit évanouie


Les arbres majestueux
Formant des allées vertes
Les rocailles de fleurs
Toutes plus parfumées
Les unes que les autres
Mes longues tresses
Mon petit chapeau de paille
Garni de cerises
Ma belle robe du dimanche
Que maman avait cousue
J'allais à la rencontre
De l'Immensité
Du parc, à ma façon, y prier
Devant cette Nature
Sa splendeur et sa somptuosité


Tous les matins d'été
À l'aube, levée
Je refaisais le rituel sacré
Je n'avais que six, sept, huit années
De « voir », j'avais la sensibilité


Une enfant qui engrangeait
Sans le savoir
Des souvenirs plein ses tiroirs


Je m'assoyais sur un banc
Au choix, selon les caprices du matin
Et je me noyais dans ce décor
À jamais imprégné en moi


Au loin, les cloches de l'église
Appelaient ses fidèles
Mais je restais là
À contempler la plus belle
Des Cathédrales


Des Ave Maria
Des Magnificat
Des chants grégoriens
Chantaient dans ma tête


Et je restais là
Rivée à mon banc
Me laissant bercer
Par tant de majesté


Le soleil fait lever la brume
Il était l'heure de revenir sur terre
Et, m'attendait un bon petit-déjeuner
Préparé par ma mère


Et commençait la course vers l'ombre
La chaleur, ne pouvais supporter
Dans le sable, bien protégée
Je bâtissais des châteaux, des cités
Ou je me dirigeais à la bibliothèque
Pour y lire des bandes dessinées
Ou mieux encore
J'allais dans les rayons de grand-père
Découvrir les vestiges de l'humanité


Je n'étais qu'une enfant du parc
De la brume des petits matins
De l'ombre et du silence


Ainsi passaient mes petits matins d'été
De ces douces années



Ode©
27 mai 2001



Création Ode©

Photo : « Promenade du matin Kamouraska » de Ode©


~
Retour à D'O ~

 ~Retour à
Dans l'Univers Imaginaire de Ode~

~ Page Index ~