Des espaces créés en une harmonie secrète
Les formes archétypales sont là offertes
Au regard de qui sait voir et s'y reconnaître
Sous le filet bleu qui les recouvre comme fenêtres




 


Ajours ouverts sur le vide des formes du temps
C'est moi qui les ai créés, les ai servies en ruban
Aux bleus et ocres de mon sang, ma vie
De mes joies, mes espérances et mes dits




 


Polyptyque en suite mélodieuse et ondulatoire
Nostalgique chant qui berce ma fugitive solitude
Bleu de nuit, bleu de clairs, bleu d'azur, bleu de soir
Funambule néophyte des amours infinitudes




 


Ajouterais-je du bleu encore ? Dis, tu le feras toi ?
Je le regarde, le quitte, reviens, repars, n'y touche pas
Tu n'y es pas...  pas encore... et sèchent mes lèvres
J'attends un signe des symboles et aussi de toi, l'orfèvre




 


Et mes pensées voguent sur les toiles alignées
Du rêve, je mets les voiles à la rencontre de la réalité
Éprouvante et longue attente pendant que tu t'affaires
À des choses plus importantes que mon petit univers




 


Une joie soudaine m'habite pendant que les heures se lassent
Un parfum d'Orient vient à moi à l'instant et son odeur tenace
Me fait promesse de fleurs et de tapis d'étoiles bleues
Que j'ajouterai aux sept toiles de traits de pinceaux heureux




 

Aux bleus clairs de mes rives, des aurores et du couchant
À nos mondes intimes de l'intérieur, de dedans
Nous arpenterons les sables, en transformerons les battures
En ferons nos espaces, formidable polyptyque du futur




 


Ode©
25 avril de l'An Deux

 






« Nous, espace en sept temps » Polyptyque de * Ode©
*Voir le site des oeuvres d'art de Ode.



~ Retour à La Cinquième Saison ~

~~ Retour à Dans l'Univers Imaginaire de Ode ~~

~~~ Page Index ~~~