Entracte


L'oiseau en ce jour renflamme l'espérance
Pour adoucir le temps des partances
L'oiseau bleu demain fera une pause
Sur les fruitages des saisons belles et chaudes


C'est la promesse sacrée


Geste à la hanche charnelle du temps
Mes yeux comme grands puits s'y posent





Entracte


Âme, ma sœur Âme
Que s'achève l'exil
Un grand cri contenu m'étouffe
Je pense dans le désert
Seule mon âme entend


Silence
Solitude


Oui si seule, debout dans la difficile inquiétude
Soumise aux racines de mon essence





Entracte


Ah ! Qu'arrivent les tendres verts de mai
Les odeurs des lilas et des muguets
Que mes esprits se rapaillent enfin
Comme mes forêts d'épinettes et de sapins


Que je quitte retrouver mon île
Mon Isle aux Fées et ses grands pins
Et mon grand dôme étoilé
Et la nuit qui chavire dans sa lune
Au liséré de satin d'ors et de blancs

Mon île aux nuits douces et blanches
Terre des mystères enfouis
Terre de mes secrets blottis
Sous la dormance du temps


Je suis la rivière qui chante
Et le petit lac tranquille





Entracte


Et j'arrime mes amours en mes lieux
Dans la douceur blanche de juin
À la chaleur du feu de camp
Et du feu de mes passions


Je me sens bien avec toi
Tu m'as redonné l'étoile et l'espérance
C'est pour cela que je t'aime,
Amour






Ode©

7 avril de l'An Deux






Création Ode©


~ Retour à La Cinquième Saison ~

~~ Retour à Dans l'Univers Imaginaire de Ode ~~

~~~ Page Index ~~~