Tout feu, tout flamme,
Volcan de femme !

~*~


À ton passage, mon paysage
Se liquéfie, se "lave", rougit,
Me roule, me saoule, me déménage.
Tu étincelles toutes mes nuits.


~*~


Tout feu, tout flamme,
Volcan de femme !


~*~


Mais si je meurs à ta chaleur,
C'est pour renaître de tes cendres,
Connaître la force de tes ardeurs,
Crier d'Amour pour mieux t'entendre


~*~


Tout feu, tout flamme,
Volcan de femme !


~*~


Tous peuvent croire mon âme perdue,
Mais c'est en toi que je découvre
La joie de ton bain de fondue,
Les trésors secrets de mon "Louvre".


~*~


Tout feu, tout flamme
Volcan de femme !


~*~


Sur tes flancs riches ma vigne pousse
Un vin nouveau grisé de toi,
Raisins d'ivresse, boisson de mousse,
Je me sens au-dessus des lois.


~*~


Tout feu, tout flamme
Volcan de femme !


~*~


Tu es l'Enfer, je suis Vulcain.
Tu es le foyer de ma forge,
Ton corps est pour moi massepain,
Ton nid d'amour est rouge-gorge.


~*~


Tout feu, tout flamme,
Volcan de femme.


~*~


Pierfetz 2002©
Voir dans Liens pour son site





Création Ode©

Photo et digitalisation de Ode©


~ Retour à Complicité ~

~~ Retour à Dans l'Univers Imaginaire de Ode ~~

~~~ Page Index ~~~