D'où vient-il, ce pêcheur dans la barque qui rentre au port ?

Je connais cet attachement qui nous ramène
sans cesse à la terre de nos racines.
Cette terre qui parfois se voile d'un crépuscule
enveloppé d'un ciel en nuages où le noir domine peu à peu.

Celle qui nous donne la vie a revêtu, pour la circonstance,
un tulle vaporeux, éthéré.
Il est l'heure de rentrer en son sein pour s'y ressourcer.

C'est à ce moment que le rêve me saisit
avant l'endormissement nocturne.

Me voici déjà reparti pour une nouvelle aurore.

Ma barque fait face à la belle endormie.

Je la trouve belle comme une espérance.
Je suis déjà parti pour le grand large.


~*~


L'important n'est pas le départ ou l'arrivée,
la naissance ou la mort,
mais la vie : le voyage.

S'ouvrir au monde sans s'y perdre.
Au large, l'Ineffable cohabite mieux avec l'horizon sans fin.


Pierfetz ©
ARCIEL88




Création Ode©





~ Retour à Complicité ~

~~ Retour à
Dans l'Univers Imaginaire de Ode ~~

~~~ Page
Index ~~~