Et si tu venais avant la chute du jour
Mon grand oiseau de lune
Que tu me prennes avant que le soleil se couche
Mon grand oiseau de rêve


Le rêve ne connaît pas la distance.
Si je te prends avant le couchant,
Nous volerons les décalages horaires.
La lune gonflera son croissant
Aussi longtemps que notre errance
Et nous traverserons les mers.


~*~


Et si tu venais caresser ma main asséchée par ton absence
Mon grand oiseau de soleil
Que tu me rendes belle juste par ta présence
Mon grand oiseau de mer


Du crépuscule jusqu'aux aurores,
L'Amour te donnera des ailes,
Ma présence ambrera tes mains,
Elles ne seront plus sèches ma belle,
Nous n'aurons plus de lendemains !



~*~


Et si tu venais vivre jusqu'au bout de ma vie
Mon grand oiseau fou
Et si tu venais tuer le chaos de ma nuit
Mon grand oiseau d'étoiles


Traversant l'océan, affrontant les tempêtes,
Je volerais là-haut sur des vagues de crêtes,
Raccommodant sans cesse
Les Haubans d'un navire en détresse


~*~


Et si tu venais jusqu'au bout de mes rêves
Jusqu'aux voiles de mon navire
Jusqu'au confins de ma lune
Jusqu'au bout de ma folie
Jusqu'à mon Étoile
Et si tu venais
Amour


La nuit deviendrait Jour !


~*~


Ode et Pierfetz©
16-17 février 2002


~*~




Création Ode©


~ Retour à
Complicité ~

~~ Retour à
Dans l'Univers Imaginaire de Ode ~~

~~~ Page
Index ~~~