Et dans l'urne blanche de la mémoire
Le Temps est venu cueillir les immortelles
Volées aux hivers et aux cimes des montagnes
Sous le poids des soleils et des lunes bleues

Ode





« Graffiti d'hier et d'aujourd'hui »

Ciment, sable, pigments intégrés.
Graffitis réels et imaginaires.




 


« Ode, les graffitis incommunicables d'hier à aujourd'hui.

La passion soulève les agencements archéologiques de Ode.  Elle déterre, agence et crée d'immenses portes qui s'ouvrent sur un passé incommunicable. Les graffitis mystérieux de la surface pourraient bien trouver un écho manifeste actuel au crayon marqueur, populaire, à l'intérieur de cette ambiguïté du sens perdu... "vivre cette époque opaque" qu'elle transgresse en strates verticales, par un art engageant les audiences. »

Guy Sioui Durand, auteur, professeur, critique et docteur en sociologie de l’art amérindien et actuel.
Cahier d'art « Variations Verticale »
 

~*~
 


« Graffiti d'hier et d'aujourd'hui de Ode.

D'aspect rupestre, la paroi reproduit certains signes, symboles et hiéroglyphes de la préhistoire mais aussi de pures inventions de l'artiste qui prétend d'ailleurs provoquer l'ambiguïté en usant de simulacres.  Ode écrit dans un long manifeste :
« Les abusés risquent de se transformer en abuseurs à leur tour de par la reconquête de leur espace vital, l'occupant même au-delà des limites présentes de la liberté d'expression ». Texte-manifeste et déclamateur qui engendre nécessairement la réplique.  Ces traces, depuis la préhistoire à nos jours, représentent pour l'artiste " l'acharnement ou la conscience du temps de l'humain, à vouloir inscrire son passage, à affirmer sa présence ". »

Sonia Pelletier, critique d'art
Revue INTER

~*~
 

Le graffiti

La communication est souvent le but du graffiti ancien.
La gravure, l'incision, sont la caractéristique technique dominante de la tradition du graffiti ( ex: l'héritage des graveurs de symboles).  Les graffitis ne se contentent pas de livrer des informations sur l'Histoire, la vie quotidienne des peuples; ils contiennent aussi des renseignements concernant la langue parlée et son évolution.
Le graffiti permet l'affirmation de la présence de l'humain:

« Je graffite:  donc j'existe. »

Graffiti : Écrit, dessin tracé à la main par les Anciens, sur les monuments, les parois des grottes, les roches.
Picturo-graffiti : lorsqu'il y a image, sans griffure.
Graffitologie : étude des graffitis anciens.
Graffitologue : archéologue qui étudie les graffitis anciens ( Raffaele Garruci, 19e siècle ).
Graffitol'Ode: artiste qui étudie les graffitis anciens et qui en invente.
Graphomane : qui a besoin d'écrire sur les murs.
Graffito-maniaque :  fauteur de troubles ( moderne ).
Sgraffito : "égratigné" ( qui désigna un procédé de décoration murale à la Renaissance ). Le sgraffito est une sorte d'usage noble de la griffure.

Ode




 


« Graffiti » suite



Retour au Menu



Ode©