Cité interdite
Cité maudite
Cité détruite
Cité sombre
Cité noire
 

On ne peut plus y entrer
On ne peut plus y vivre
L'air y est irrespirable
Elle est inhabitable
Tout est silence
dans
La Cité





Sculptures céramique, métaux intégrés avant cuisson.

Exposé à la Galerie  de l'Université du Québec à Montréal, ( UQAM )
Prix McAbee

 

Ce projet est parti de la prémisse que des sociétés avancées peuvent s'être détruites par leur grand orgueil.  Des fouilles archéologiques furent faites dans l'imaginaire, une Cité à été trouvée.

Ode
 

~*~
 


« Une fiction de chantier archéologique. L’énergie cosmique, la magie, l’archéologie, l’architecture, le mystère et les mythologies inventées.  Ode s’inscrit d’emblée dans le qui l’accueille, s’en approprie la configuration et y dicte ses propres règles du jeu. Voilà pour la dimension ludique, un terrain sur lequel elle ne manque ni d’inventivité ni d’efficacité.

Elle s’inscrit aussi dans l’histoire de l’humanité et son traitement du temps n’est pas différent de son traitement de l’espace: ses architectures, qui exigent du spectateur un comportement plus complexe que d’autres disciplines, rappellent bien sûr des états antérieurs de civilisation susceptibles surtout de transformer les comportements actuels, d’y injecter un peu de cette vieille sagesse qui n’est peut-être pas aussi utopique que le site proposé par les œuvres.

C’est dire que l’organisation de l’espace/temps n’est sereine qu’en apparence. Il en faut pas faire longtemps l’expérience du projet que naît un doute et une inquiétude: des innombrables énigmes que recèle cette restitution soignée et pleine de leurres (?) de ce qui se cache derrière ces portes (trop) engageantes ?
»

Gilbert Lascault, critique d'art.
 





« Cité interdite » suite

Retour au Menu



Ode©