Tu te souviens de nos rires d'étoiles
lorsque nous étions enfants ?
Tu te souviens des mystères que nous inventions ?
Tu te souviens de notre imaginaire débordant ?

Ode









Sculptures de porcelaine, métaux intégrés avant cuisson, glacis.


 

Une Cité froide,
Ère glaciaire supposée, abandonnée,
le silence et la froidure...
Catastrophe causée par l'humain ?
Hier ou demain ?

Ode

~*~

« Ode fait appel à des éléments, elle en soigne les études de texture pour rendre plus crédibles ses évocations de civilisations imaginaires; et qu’elle n’agit pas autrement avec les matériaux contemporains pour suggérer des télescopages d’époques et une volonté de fusionner des éléments culturels différents. »

Gilbert Lascault, critique d'art


~*~
 

« La réalité s’acquiert exclusivement par répétition ou participation… le rituel de prise de possession, lequel n’est qu’une copie de l’acte primordial de Création du monde.

Par l’abolition du temps par l’imitation d’archétypes, l’homme est projeté à l’époque mythique où les archétypes ont été pour la première fois révélés.

Le geste reprend une action primordiale.
»

Mircea Eliade
 

~*~
 

« Futilité de la grandiloquence humaine face à l’inexorabilité du sablier de l’univers qui rend si dérisoire les gesticulations de nos courtes présences.
Et paradoxalement grandeur infinie de l’humain, qui nonobstant sa connaissance de l’irréversibilité de la déchéance matérielle, s’obstine à imprimer sa trace...
»

Alain Springer
 


 





« Cité Froide » suite


Retour au Menu



Ode©